Rétrospective Michel Folliot... 40 ans de création artistique

Rétrospective Michel Folliot. 40 ans de création artistique

Bricquebec-en-Cotentin, 12 août au 4 septembre 2017

Oze tous acteurs

Javascript doit être activé !

Créavenir
Signature Michel Folliot

Il y a actuellement 2 visiteurs connectés sur le site.

Partenaires

Mettez votre navigateur jour ou activez Javascript

Rétro 2017 : Michel Jacucha exposera

le 04/11/2016 à 19h58





La liste des artistes qui exposeront ou réaliseront une prestation s'agrandit. Au programme de cet article, une présentation de Michel Jacucha, sculpteur "Bronzes d'atelier". Cette présentation est issue de son site officiel jacuchasculpteur.com

Michel Jacucha est né en 1958. Il vit et travaille à Maraussan dans l’Hérault.

Quand il a 14 ans, lors d’une porte ouverte du centre d’essai des propulseurs, là où travaille son père ajusteur de métier, il tombe en admiration devant la forme pure et l’effet de matière produit par le martelage manuel d’un prototype de pièce d’aviation. C’est une révélation. Il travaillera le métal en feuilles.

1976: Il obtient un cap de chaudronnier-fer à Paris. Inadapté au « monde du travail », il profite de ses connaissances techniques pour aborder une recherche plastique par la mise en forme des métaux non-ferreux: cuivre, étain, laiton et maillechort. Création des premières sculptures. Sur les conseils de Guy Lomné, il se spécialise, et sa démarche le conduit à un travail de recherche sur les patines. Rencontre avec « le monde de l’art » et les artistes.

1983: Ouverture d’un atelier à Bièvres (91). Il y réalise plusieurs pièces importantes commandées par des particuliers et la galerie d’art liturgique, Cheret Atelier d’art, Paris.

1987: s’installe dans l’Hérault. A Sète, invité par l’atelier Hernan Torres, il collabore à la mise en place d’un espace de travail qui lui permet la fonte en bronze de ses pièces… il découvre la technique de la cire directe…

C’est en étudiant l’hominisation, l’émergence des techniques ancestrales et rudimentaires de métallurgie des « peuples du bronze », qu’il découvre les cultures pré et post-chalcolithiques. L’art rupestre, les gravures du mont Bégo, la civilisation Hittite ou bien l’art Celte influenceront son travail. Il fera de ce creuset son nouveau terrain de jeux et d’écriture.

1995: Il quitte Sète, et installe son nouvel atelier à Maraussan (34). Parallèlement à son travail de sculpteur, il ouvre les portes aux jeunes artistes désireux d’approcher le bronze et ses techniques, par une participation active aux diverses opérations de mise en œuvre… fonderie expérimentale et créative.
Nombreuses réalisations monumentales et collaborations artistiques.

Depuis maintenant 20 ans, il se consacre entièrement à sa propre recherche plastique, et à son constant renouvellement. Emancipé de la prouesse technique, esthétique, ou de la prééminence du matériau, c’est l’émergence de l’homme qui est au coeur de son travail, entre bestiaire et symbolique, Comme connexe au triptyque: extraction, transformation, affinage.

Vidéo Art Compulsion : Petit tour d'atelier chez Michel Jacucha

Site officiel de Michel Jacucha


Cliquez pour agrandir

Commentaires



Partenaires